Entretien
Culture

Yaron Herman : "je suis à l'écoute de ce que l'instant me dicte"

MoZ’aïque Sessions 2021

Depuis son triomphe aux Victoires du Jazz en 2008, le pianiste Yaron Herman se produit dans les plus prestigieux festivals à travers le monde. Il est à l'affiche de MoZ’aïque Sessions 2021.

  • lehavre.fr : À l’âge de 16 ans, une blessure a mis fin à votre rêve de devenir basketteur. Vous vous êtes alors tourné vers le piano. Quelle influence ce basculement a-t-il eu sur votre parcours artistique ?

Yaron Herman : Ce changement m’a permis de découvrir la musique. C’était peut-être le destin, ou un autre concept du genre si vous voulez, mais c’est certain que sans cette blessure, je ne serais jamais devenu pianiste. Donc, comme disent les américains, c’était une "blessing in disguise", une bénédiction déguisée. Depuis, j’œuvre quotidiennement pour faire en sorte de continuer à apprendre.

  • lehavre.fr : Quelles sont les musiques qui vous nourrissent ?

Y.H. : Cela va de la musique classique au rap. Je suis assez éclectique dans mes goûts. Je fais aussi des choix selon le moment. Typiquement, dans une journée, je peux écouter Kendrick Lamar, Gabriel Fauré, et Bud Powell.

  • lehavre.fr : L'album "Songs of the Degrees" a été très bien reçu par la critique. Allez-vous en interpréter des extraits sur la scène de MoZ’aïque Sessions?

Y.H : C’est fort possible, même si je ne prépare jamais un programme trop précis en amont. J’aime l’idée de décider du répertoire, ou du morceau précis selon l’ambiance, le ressenti. J’essaie d’être à l'écoute de ce que l’instant me dicte, et ainsi de laisser aussi place à l'improvisation.  J'ai la chance d'être accompagné de Ziv Ravitz et Florent Nisse, deux musiciens, deux êtres formidables. Le trio est un format idéal pour le jazz. Malgré une infinité de références par le passé, ce format reste d’une modernité et d’une flexibilité qui ne dépendent que de l’imaginaire de ceux qui le pratiquent.

Yaron Herman. Le 24 juillet à 15h, MoZ’aïque Sessions 2021. Informations sur le site de MoZ’aïque.

 

Pour aller plus loin